Simpédia, Wiki Les Sims
Advertisement
Simpédia, Wiki Les Sims
Prisme Les Sims 4.png

Cette page est réservée aux avis des joueurs. Ajoutez ci-dessous votre avis concernant le jeu Les Sims 4: Être parents. N'oubliez pas de signer votre avis en ajoutant ~~~~ à la fin ou bien en cliquant sur le bouton button_sig.png.

Pyrostone[]

Me voici un beau matin, en appercevant la nouvelle extension "être parent" sur les Sims 4, présentant une révolution au niveau de l'éducation bambin/enfant/ado. Moi qui trouvait cette période un peu monotone, voilà une bonne idée pour apporter du contenu et de la richesse à cette étape pas forcément la plus intéressante dans la vie du Sim !

Me voilà donc, à créer une petite famille, avec deux ados (qui se sont révélés compliqués à gérer avec des fonds limités de débuts de partie, je n'ai pas réfléchit assez avant de vouloir tester le nouveau mode). Et j'ai pu découvrir toutes les nouvelles interactions qu'apporte cette nouvelle extension.

Dans un premier temps, je trouve que les notions d'éducation sont assez bien utilisées, et que les paliers sont bien établis. l'augmentation du nombre de réponses aux problèmes de l'enfant avec la montée en niveaux de la compétence éducation du parent est aussi bien trouvée.

Mais je regrette un peu que le parent ne puisse pas avoir de plus grand impact sur les "qualités personnelles" de l'enfant. Parce que à part dans les quelques cas où le parent sera appelé par l'école pour régler un problème de l'enfant, il n'aura aucune possibilité d'influer dessus. Bien sûr, il pourra "inciter" ou "obliger" l'enfant à mettre la table, faire la vaisselle, se laver ou autre, mais toutes ces interactions sont déjà directement disponible chez l'enfant. Si on veut qu'il le fasse, autant directement lui faire faire nous même, sans passer par l'intermédiaire du parent.

Éventuellement, si vraiment le joueur veut faire dans le réalisme absolu, il se dira qu'un enfant/ado ne voudra pas spontanément (dans un premier temps) s'occuper des corvées, mais à gérer, avec les besoin de l'enfant qui partent en vrille une fois que l'école est finie (stress, fatigue, faim, etc...), le parent qui viendra inciter l'enfant se prendra systématiquement un refus. Donc, on y revient, autant le faire soi même que de provoquer une mauvaise relation parent/enfant parce que ce dernier est de trop mauvaise humeur pour faire quoi que ce soit de constructif de son plein gré.

Concernant les qualités personnelles en elles même maintenant. Pour faire un topo rapide, développer des qualités personnelles chez l'enfant/ado permet une fois adulte d'obtenir des traits particuliers :

- Bien élevé / Mal élevé
- Responsable / Irresponsable
- Médiateur / Enclin au conflit
- Compatissant / Insensible
- Contrôle des émotions / Émotions incontrôlées

Si vous voulez obtenir les traits négatifs, très simple : faite le plus de mauvaises actions possible en tant qu'enfant/ado. Si par contre vous voulez les développer au mieux, c'est un peu plus compliqué.

Déjà, je trouve qu'elles sont assez bien trouvées, pour la plupart, mais connaissent des différences de traitement assez gigantesques. J'entend par là, la manière de les faire progresser. Ainsi :

- Les manière : mettre la table, faire la vaisselle, faire des compliments, ok.
- L'empathie : faire du bénévolat (méthode la plus rapide et pratique), ok.
- Les responsabilités : faire ses devoirs, réparer les objets cassés, compléter ses projets scolaires, ok.

Viennent ensuite le contrôle des émotions, et la résolution des conflits. Le contrôle des émotions, à la limite, passer du temps à écrire dans son journal intime, ou à réaliser différentes interactions en étant dans un sentiment négatif (mais au final, ça passe presque exclusivement par le journal intime parce que BEAUCOUP plus rapide, sans avoir besoin d'être triste, gêné, en colère ou tendu). Mais je trouve déjà que c'est un peu tiré par les cheveux.

Le pire reste quand même la résolution des conflits. Il est impossible de la développer par soi même. En y réfléchissant, ça semble logique après tout, puisque ça implique d'aider quelqu'un en conflit à s'en sortir. Quelques interactions personnelles permettent de progresser tout de même, en cas de dispute entre le Sim concerné et un autre. S'excuser est donc un bon moyen. Mais attention, cette interaction n'est pas disponible à toutes les disputes. Et même si c'est un autre Sim qui vient provoquer le votre, la dispute va quand même lui faire perdre de la résolution de conflit (sans forcément avoir l'option de s'excuser après ça). J'ai lu qu'il était possible de développer cette qualité en trouvant deux sims ayant une mauvaise relation, et de les aider à l'améliorer. Mais ça implique d'avoir deux sims en mauvais termes.

Autrement dit, alors que toutes les autres qualités ne nécessitent que de travailler sur soi même, quitte à y passer du temps (mettre et démettre la table en boucle pour améliorer ses bonnes manières par exemple. C'est bête, mais ça marche), la dernière demande d'avoir préalablement provoqué une mauvaise relation entre deux Sims, pour que le premier puisse permettre aux deux autres d'aller mieux.

Vous vous retrouvez donc dans des situations un peu bêtes, où vous demandez à vos adultes de sortir rencontrer des gens (parc, bibliothèque, salle de sport, qu'importe), pour se fâcher avec eux volontairement, et que votre ado/enfant puisse ensuite venir le voir pour l'aider à se rabibocher. Je parlais de réalisme plus haut, en permettant aux parents d'éduquer eux même leurs enfants. Avec cette qualité, vous pouvez oublier tout de suite ! Il n'y a rien de réaliste à forcer deux Sims à se disputer pour permettre à un troisième de les réconcilier. Je trouve que ça ajoute juste une difficulté de traitement, inutile et disproportionnée par rapport aux autres.

Dans les avantages qu'apporte le trait "médiateur" (gagné par la résolution des conflits), il y a une action "faire de la médiation sur les forums". ça aurait été selon moi bien plus utile de la placer directement dans le développement de la qualité chez l'ado (chez l'enfant, je comprend que ce soit trop jeune), pour faciliter l'augmentation de cette compétence. D'autant plus que faire de la médiation sur les forums, une fois adulte, ne présente pas beaucoup d'intérêt. C'est pour moi une action semblable par son impact à "mettre la table" ou "écrire dans son journal intime". Quelque chose d'inutile qui pourrait seulement permettre de faire progresser une qualité personnelle.

~~~~

Advertisement